Tronc commun   |  Première année |  Deuxième année

Le bourgeois gentilhomme de Molière

 

Molière

Né à Paris, en 1622, sous le nom de Jean-Baptiste Poquelin, son pseudonyne Molière viendra ensuite. Son père est tapissier du roi et sa mère meurt alors qu'il n'a que dix ans. Il poursuit des études chez les jésuites. Mais la rencontre de Gorelli et deMadelaine Bejart, le fait changer d'avis pour se consacrer au thêatre ( 1643).

En 1659, il triomphe à la cour avec Les Précieuses Ridicules. Sa troupe s'installe, en 1660, au Palais-Royal.

En 1662, il épouse Armande Béjard, fille ou soeur de Madelaine. Succés de l'Ecole des Femmes. En 1664, Tartuffe est interdit à la demande de l'Archevèque de Paris.
En 1665, Dom Juan est abandonné après cinq semaines de triomphe. La troupe de Molière prend le titre de "Troupe du roi".

En 1668, Création de l'Avare, George Dardin et Amphitryon. Deux ans après, création du Bourgeois Gentilhomme et des Amants magnifiques.

En 1672, Molière crée Les Femmes Savantes et, dans la même année, il est supplanté chez le roi par le compositeur Jean-Baptiste Lully.

En 1673, Le Malade Imaginaire est créé au Palais Royal, le 10 février. Sept jours plus tard, Molière meurt en scène, victime d'un malaise cardiaque à la quatrième représentation de la scène du Malade Imaginaire

Le texte théâtral

La pièce de théâtre est à la fois une oeuvre écrite et une oeuvre jouée, représentée.

Le texte des répliques : Il est précédé par le nom des personnages, Il se définit comme un discours : la parole du personnage qui s’exprime.

Les didascalies : c'est l’ensemble des indications imprimées dans la pièce. la liste des personnages, leurs noms en tête des répliques, les marques de division du texte (Acte, scène) , les indications scéniques ( entrées et sorties des personnages, utilisation de l’espace, gestes, costumes, tons...), des indications de lieu, de décor...

La parole au thèatre

La double énonciation : la communication théâtrale se caractérise par l’existence d’un double destinataire : le personnage s’adresse à un autre personnage et au public.

Le monologue : le personnage s’adresse à lui-même; par ce jeu il informe le spectateur de ses sentiments.

Le dialogue : échange de répliques entre différents personnages d’une scène.

L’aparté : le personnage s’adresse ouvertement au public en s’efforçant de ne pas être entendu des autres personnages.

La tirade : c'est une longue prise de parole d’un des personnages.

Le quiproquo : consiste dans une méprise ou un malentendu entre les personnages alors que le public connaît ce que chacun des personnages ignore sur l’autre.

L’action au thèatre

Une pièce de théâtre est avant tout un drame, c’est à dire une action. On distingue trois étapes dans le déroulement dramatique.

L’exposition : c’est la situation initiale. Elle présente le sujet de la pièce et fournit les indications nécessaires sur le lieu, le temps de l’action et les rapports entre les personnages.

Le nœud de l’action : il présente la nature du conflit. L’enchaînement peut être bouleversé par des péripéties appelées coups de théâtre.

Le dénouement : C’est la scène finale. L’action se résout. Le dénouement conclut en fixant le sort des personnages.



 


Annuaire | Forum | A propos | Contact
daif@madariss.fr / sajid@madariss.fr /Tous droits réservés