SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité| Ressources Room|

Economie générale

Document 1 :

Le PIB chute de 2%

L’année 97, sera une année perdue en terme de croissance économique. Le PIB reculera en terme réels de 2% par rapport à l’année d’avant selon ka direction des études et des prévisions financières relevant du ministre des finances.

La raison est, comme à l’accoutumée, la mauvaise campagne céréalière, qui avec seulement 34 millions de quintaux récoltés, a été à l’origine de la chute de la valeur ajoutée agricole de 24,4%.

Toutefois, les autres secteurs sont pu se maintenir et la progression du PIB, hors agriculture est estimée à 3% en terme réels, pour la même période.

…d’une manière générale, le PIB des industries de transformation a enregistré une évolution à la hausse, particulièrement le secteur de la chimie et de la parachimie, du fait de la nette reprise des exportations des acides phosphoriques et des engrais.

Le secteur des industries du textile et cuir a connu, au cour du deuxième trimestre, une progression de l’ordre de 3 ,2% en glissement annuel, qui est estimé à 2,7% au cours du troisième trimestre et à 4,1 % pour le dernier trimestre.

Par contre, il est constaté un retournement de tendance vers la baisse des industries agro-alimentaires, qui ont subit les effets de la mauvaise campagne agricole. La même tendance est observée en ce qui concerne le comportement des IMME. (industries métallurgiques, mécaniques et électriques).

Le comportement des secteurs hors agricoles qui ont montré la capacité de résister aux vicissitudes climatiques invite les responsables à mettre en œuvre une politique économique à même de relancer fortement ces secteurs, et d’en faire la locomotive de l’économie nationale.

Source : l’opinion du 26 novembre 97

Travail à faire :

  • Expliquer les termes soulignés ( le PIB et la VA)
  • Expliquer pourquoi le PIB a chuté en 1997 par rapport à 1996 ?
  • Quelle est l’incidence de la baisse du PIB sur le revenu national ?
  • Quelle est la solution proposée par l’auteur pour réduire les effets de la baisse de la production agricole sur le PIB ? cous semble-t-elle satisfaisante ? justifiez votre réponses.

Document 2 :

Qu’est ce, exactement que l’investissement ?

L’investissement. C’est tout ce qui sert à accroître le capital d’un agent économique (…). Toute vente est un désinvestissement. Au sens macro-économique, l’investissement est un flux sui vient grossir un stock, le capital . c’est aussi une prise de risque : qui investi renonce l’argent liquide de l’immobilise pour une certaine durée dans l’espoir d’en retirer un profit.

Quelles normes utilise-t-on pour mesurer l’investissement ?

Dans la comptabilité nationale, l’investissement figure sous le vocable de « formation Brute de Capitale Fixe » (FBCF), un bel outil statistique mais qui appelle des adaptations. Actuellement, la FBCF recense « la valeur des biens durables acquis par les unités productrices résidentes pour être utilisés pendant au moins un an dans leur processus de production ». Mais il y a des exceptions. Par exemple, les biens durables achetés par l’armée figurent dans la consommation intermédiaire, les acquisitions des ménages, sauf le logement , sont considérés comme de la consommation finale ; les achats de terrains ne sont pas pris en compte, mais les frais de notaire, oui, le cheptel n’est y pas, sauf s’il est reproducteur ou de trait… plus ennuyeux pour l’appréhension de l’économie moderne, les acquisitions financières ( parts de sociétés) ne sont pas considérés comme des investissements ; l’immatériel est très mal pris en compte par la FBCF, qui va toutefois intégrer bientôt les brevets et droits de propriété.

Le Monde du 11 novembre 97

Lexique : -cheptel : bétail, animaux tels les moutons, les vaches.

Travail à faire :

  • Préciser dans le tableau les moyens de financement de l’investissement :

investissement

Moyens de financement

Des entreprises financières et non financières

 

Des administrations publiques

 

Des ménages

 

 

2) préciser dans le tableau les éléments qui font partie ou non de la FCBF :

 

Font partie

Ne font pas partie

Justifications

Les acquisitions des ménages autres que les logements

 

 

 

Acquisitions de logements par les ménages

 

 

 

Achat de cheptel reproducteur

 

 

 

Achats de parts de sociétés

 

 

 

Acquisitions de terrains

 

 

 


Document 3 :

1) identifier les différents types de coût ; ( pour répondre, indiquer seulement le numéro graphique).

 

Coût

Quantités

Coût

Quantités

Coût

Quantités

 

 


 

 

2) que représentent la droite C, la courbe Q et le point (kp, Lp) du graphique suivant ? interpréter chaque élément.

Corrigé

 

Document 1 :

1) – VA : participation réelle d’un agent économique à la production nationale.

- PIB : c’est un agrégat qui permet de mesurer la production nationale réalisée par les agents économiques résidents pendant une année sur le territoire national. C’est la somme des valeurs ajoutées.

2) la part du secteur agricole et des industries agro-alimenataire est important dans le PIB. Il est donc naturel qu’une mauvaise campagne agricole, enregistrée en 1997 engendre une chute du PIB.

3) Revenu national = PIB + Revenus extérieurs nets. Le PIB est donc le principale composante du Revenu National. Toute baisse du premier provoque le même effet sur le second.

4) Favoriser les secteurs hors agricoles pour libérer l’économie des aléas climatiques.

 

Document 2 :

1)

Investissement

Moyens de financement

Des entreprises financières et non financières

Ressources internes : autofinancement, cessions d’actifs

Ressources externes : augmentation du capital, emprunt, leasing

Des administrations publiques

Epargne publique, emprunt public.

Des ménages

Epargne, crédits.

2)

 

Font partie

Ne font pas partie

Justifications

Les acquisitions des ménages autres que les logements

 

x

C’est de la consommation finale

Acquisitions de logements par les ménages

x

 

C’est une augmentation de capital.

Achat de cheptel reproducteur

x

 

Augmentation de capital, permet d’accroître la production

Achats de parts de sociétés

 

x

Au niveau macro-économique,

C’est une simple opération de transfert.

Acquisitions de terrains

 

x

Au niveau macro-économique, c’est une simple opération de transfert

 

3) Toute opération d’investissement engendre des effets en amont et en aval.

Document 3 :

1)Graphique n°1 : Coût fixe unitaire.

Graphique n°2 : Coût proportionnel

Graphique n°3 : Coût totale unitaire.

2)* Droite C : Isoquant ; permet de représenter les différents combinaisons de K et L (capital et travail), pour la même coût.

* Courbe Q : Isocoût ; représente les différents combinaisons de K et L qui font supporter au producteur le même coût.

* Le point (Kp , Lp) : combinaison optimale ; permet au producteur de déterminer la combinaison la plus avantageuse.