SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité| Ressources Room|

Economie générale

Document 1 :

Revenu national disponible (en millions de dh)

Eléments

1990

1991

1992

1993

1994

Produit intérieur brut

?

revenu national brut disponible

 

212855

?

223306

?

9274,3

251631

243827

11940

?

249816

?

258879

?

9281

?

 

Travail à faire :

1) Expliquer les expressions soulignées (PIB, RNBD).

2) Compléter le tableau ci-dessus sachant que :

  • le PIB a augmenté de 13,86% entre 1990 et 1991.
  • Le PIB a augmenté de 145% entre 1993 et 1994.

3) Commenter l’évolution du PIB entre 1990 et 1994.

4) Sur quels critères se base-t-on pour distinguer le PIB du PNB ?

Document 2 :

La création monétaire a résulté, en 1996, principalement du développement des crédits à l’économie et, dans une moindre mesure, de l’accroissement des créances sur le trésor et des réserves de change. Ainsi, les crédits à l’économie y ont contribué pour plus des deux tiers, ce qui s’est traduit par une légère modification de la structure de contreparties. La proportion des concours bancaires à l’économie est passée de 45,8% en 1995 à 47,2% cette année tandis que celle des créances sur le trésor a baissé de 37,1% à 35 ;8%, la part des avoirs extérieurs étant demeurée stable, s’établissant à 17% environ.

Source : rapport Bank Al Maghreb exercice 1996.

Travail à faire :

  • Expliquer les termes soulignés : création monétaire ; crédits à l’économie ; créances sur le trésor ; réserves de change.
  • Quelles sont les composants de la masse monétaire ?
  • Présenter sous forme de tableau et en pourcentage, la structure des contreparties de la masse monétaire pour les années 95 et 96.
  • Quelles seraient les conséquences d’un déséquilibre entre la masse monétaire et ses contreparties ?

Document 3 :

Evolution du compte capital de la nation (capital/besoins de financement) des années 92 et 93. valeurs en milliers de dirhams.

Années

1992

1993

Epargne nationale brute

Transferts nets en capital reçus

53345,8

206,5

48087,6

211

Total ressources

53552,3

48298,6

FBCF

Variation des stocks

Capacité (+) ou besoins (-) de financement

54887,4

1197,4

(-)2514,5

55387,6

(-)2923,1

(-)4165,9

Total des emplois

53552,3

48298,6

Source : centre Marocain de conjoncture, Bulletin n°12, janvier 95.

 

Travail à faire :

1) Calculer le taux d’investissement en 1992 et 1993 sachant que le PIB pour ces deux années est successivement 241224 et 247683 millions de dirhams.

2) Calculer le montant des investissements pour les années 1992 et 1993.

3) Quelle est la différence entre la FBCF et l’investissement ?

4) Quand est-ce que la FBCF contribue-t-elle réellement à l’accroissement de la production ?

5) Selon la nature de l’investissement, on distingue l’investissement matériel de l’investissement immatériel. Quelle est la différence entre ces deux types d’investissement ? donner des exemples.

Corrigé

document 1 :

1) * Agrégat mesurant la production nationale réalisée par les agents résidents pendant une année. Il est obtenu en additionnant les valeurs ajoutées.

* Le revenu National correspond à la somme des revenus perçus par les agents nationaux.

2) Revenu National disponible (en millions de dh).

Eléments

1990

1991

1992

1993

1994

Produit intérieur brut

Revenus extérieurs nets

revenu national brut disponible

212855

10451

223306

242356,7

9274,3

251631

243827

11940

255767

249816

9036

258879

286039,32

9281

296320,32

 

3) L’évolution du PIB entre 90 et 93 a été très lente en raison de la sécheresse.

L’année 1994 a été une bonne année agricole.

4) PIB : critère de territorialité

PNB : critère de nationalité.

Document 2 :

1) Création monétaire : donner naissance à des moyens de paiement

Crédit à l’économie : crédits accordés aux agents économiques pour leurs besoins de financement.

Créances sur le trésor : les avances consenties par Bank Al Maghreb au trésor publique.

Réserves de change : l’ensemble des devises détenues par Bank Al Maghreb.

2) les composantes de la masse monétaire : la monnaie fiduciaire, la monnaie scripturale, quasi-monnaie.

3) structure des contreparties de la masse monétaire.

 

Elément

1995

1996

Crédits bancaires

Créances sur le trésor

Avoir extérieurs

45,8%

37,2%

17%

47,2%

35,8%

17%

Total

100%

100%

 

4) Les conséquences de ce déséquilibre : l’augmentation des prix (l’inflation) ou la baisse des prix (la désinflation).

Document 3 :

1) Taux d’investissement = FBCF/PIB*100

pour 92 = 22,7 % pour 93 = 22,3 %

2) Montant des investissement en 92 = FBCF + VARIATION DES STOCKS

= 54887,4 + 1179,4

= 56066,8

montant des investissements en 93 = 55387,6 – 2923,10

= 52464,50

 

3) la différence entre l’investissement et la FCBF est la variation des stocks.

4) l’investissement matériel fait accroître la production dans l’immédiat alors que l’investissement immatériel permet de l’augmenter dans l’avenir.

Exemples : investissement matériel achat d’un ordinateur ;

Investissement immatériel, dépenses de formation du personnel.