SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité| Ressources Room|

Economie générale

Session normale juin97

Premier travail

Document1

En ce qui concerne la situation de l'emploi, les personnes en âge de travailler qui se situent dans la tranche de 15 à 59 ans, forment en 1994,56 % de la population avec 14,5 millions (53, 9 % en 1982). Dans cet ensemble,la population active, qui comprend les personnes occupant ou cherchant un emploi, est estimée à 8, 3 millions seulement, soit une proportion de 32 % de la population totale au lieu de 30 % en 1982. Elle a augmenté à un rythme annuel de 2, 68 % au niveau national et 4, 5 % en milieu urbain. Le nombre de personnes disposant d'un f emploi a été chiffré, pour sa part, à 7 millions, marquant entre les deux recensements (ceux de 1982 et de 1994) une hausse de 1,6 million qui correspond à un rythme de 133000 créations d'emplois par an ou 2,25 %. Les créations d'emplois demeurant inférieures à l'accroissement de la population active, le chômage s'est en conséquence aggravé, se situant à des niveaux élevés. Le nombre de personnes à la recherche d'un emploi s'est accru annuellement de 6,1%, atteignant lors du dernier recensement 1, 3 millions.

Aussi, le taux de chômage, qui était de Il % en 1982, est-il passé à 16 % en 1994 sur le plan national et à 20 , 3 % en milieu urbain, au lieu de 12, 3 % précédemment. Plus de la moitié des demandeurs d'emplois sont des jeunes de moins de 24 ans qui, dans 70 % des cas n'ont jamais travaillé.

Source: Rapport Bank AI Maghreb 1995

Document2

En dépit de l'éclaircie enregistré en 1988, la situation de l'emploi ne s'est guère améliorée depuis. Plusieurs indicateurs attestent. Précisons que le taux de chômage s'élève à près de 16 % en 1994 contre 14 % en 1988.

En fait, la progression n'est pas le seul aspect qui retient l'attention. Le côté le plus préoccupant réside dans le fait qu'il s'agit pour l'essentiel.d'un chômage qui affecte les jeunes et notamment le segment des diplômés.

Source : Centre Marocain de Conjoncture (Bulletin n° 12 adapté)

Années

1987

1988

1989

1992

1993

1994

Taux d'inflation

8,2

8,3

3,1

5,7

5,2

5,1

Taux de chômage

14,3

13,9

16,3

17,3

16

15,9

Source Rapports Bank-AI-Maghrib

Questions

1) Expliquez les termes suivants : -Population active -Chômage

2) Comment obtient-on:

-le taux de chômage?

-le taux d'inflation?

3) Quelle est la tendance de l'emploi au Maroc?

4) Quelles sont les causes du chômage?

5) Compléter le tableau suivant à partir des renseignements tirés des documents.

Eléments

Données en millions d'habitant (a)

Données en % (b)

1982

1994

1982

1994

Population totale

20,4

 

100

100

Population en âge d'activité

 

 

 

 

Population active

 

 

 

 

Population disposant d'un emploi

 

 

 

 

Chômeurs

 

 

 

 

 

(a) Arrondir à la valeur la plus proche et retenir un seul chiffre après la virgule.

(b) Arrondir à la valeur la plus proche et ne retenir aucun chiffre après la virgule.

6) Interpréter le tableau ci-dessus et dresser une synthèse sur la situation du chômage au Maroc.

7) Quelle est la tendance de l'inflation au Maroc?

8) Quelles sont les conséquences économiques et sociales de l'inflation ?

Deuxième travail

"' Après le Royaume-Uni et les Etats-Unis en 1984, un nombre croissant de pays ont libéralisé leur marché des télécommunications: l'Australie, le Canada, la Finlande, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Suède.

La plupart des autres pays européens se proposent de libérer en 1997 les services de téléphone vocale. Mais pas pour tous, ce nains hésitent encore. En effet, la comparaison des prix sur les marchés libéralisés et ceux sous monopole donne une idée du coût pour les consommateurs des délais de l'introduction de la concurrence.

C'est sur les segments les plus concurrentiels des marchés des télécommunications que les réductions de prix ont été les plus fortes.

Source: L'observateur de l'OCDE n° 191

Questions

1) Expliquez le mécanisme de détermination des prix sur les marchés de concurrence.

2) Quelles sont les contraintes prises en considération par l'offreur en situation de monopole pour déterminer ses prix?

3) Parmi les deux types de marchés cités dans le texte, lequel est le plus avantageux pour le consommateur? Justifier.

4) Au Maroc, c'est l'O.N.P.T. qui a le monopole d'exploitation des télécommunications. Le gouvernement compte libéraliser ce secteur. Quelles en seront les conséquences pour l'O.N..P.T. ?

CORRIGE

Premier travail

D'après le document 2, le chômage touche davantage

-Population active: ensemble de personnes en âge de travailler qui exercent ou cherchent un emploi

-Chômage: résultat d'un déséquilibre entre la demande de travail et son offre. L'offre est supérieure à la demande.

2) Taux de chômage =

3) D'après 'le document 1, la création d'emploi est inférieure à l'accroissement de la population active.

D’après, le document 2, le chômage touche davantage les jeunes surtout les diplômés.

D'après le document 3, le taux de chômage ne cesse, d'augmenter.

4) Les causes du chômage sont :

-Accroissement démographique;

-Progrès technique: Substitution de la machine à l’homme.

-Inadéquation entre formation et emploi

Eléments

Données en millions d'habitant (a)

Données en % (b)

1982

1994

1982

1994

Population totale

20,4

25,9

100

100

Population en âge d'activité

11

14,5

54

56

Population active

6,1

8,3

30

32

Population disposant d'un emploi

5,4

7

89

84

Chômeurs

0,7

1,3

11

16

 

6) Reprendre les éléments essentiels tels: accroissement du taux de chômage, croissance démographique, chômage croissant des jeunes diplômés et en milieu urbain….

7) Diminution du taux d'inflation qui se stabilise au niveau de 5%

8) Les conséquences de l'inflation:

- Sur le plan économique.

-fausse les calculs économiques et défavorise l’investissement

- rend les produits moins compétitifs sur le marché international

- Sur le plan social

-défavorise les déteneurs de revenus fixes

-développe les inégalités sociales

1) Sur marchés de concurrence les prix sont déterminés par la confrontation de l'offre et de la demande.

2) L'offreur en position de monopole a intérêt à fixer les prix de vente à son avantage. Il doit toutefois tenir compte de :

-la présence ou non de produits de substitution;

-l'élasticité de la demande: produit indispensable ou non.

3) C'est le marché libéralisé qui est avantageux pour le consommateur. La concurrence sur les prix et sur la qualité lui profite.

4) L'C.N.P.T. va devoir faire face à la concurrence d'autres entreprises: en conséquence il doit améliorer ses produits et diminuer ses prix.

Annuaire | Forum | A propos | Contact
sajidahmedd7@gmail.com /Tous droits réservés