SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité| Ressources Room|

Economie générale

Session exceptionnelle juin 97

Premier travail:

Sur un marché d'oligopole, une lutte de prix entre les entreprises peut conduire à la disparition de certaines d'entre elles conduisant même, à l'extrême, à une situation de monopole. En effet, lorsque le produit est strictement, homogène, les consommateurs choisissent le prix le moins chet Toutefois, il n'est pas forcément dans l'intérêt des entreprises de s'affronter de la sorte. Celles-ci peuvent pratiquer une politique de différenciation de produit qui leur permet de figer une clientèle et de sortir de la logique d'affrontement par les prix. Ainsi, le marché s'oriente vers une structure d'oligopole différencié. En somme les entreprises peuvent trouver avantage à s'entendre sur les prix pratiqués. Mais l'entente peut aller plus loin. Elle peut concerner la fixation d'un volume offert sur le marché pour ne point nuire au niveau du prix. Elle peut également porter sur un partage géographique du marché.

Source: Economie générale: Vanhov et C. Viprey. Dunod 94.

Questions:

1) Expliquer la première phrase du texte: Sur un marché d'oligopole, ..., à une situation de monopole.

 

2) Quel lien pouvez-vous établir entre oligopole différencié et concurrence monopolistique?

3) Quels sont les différents moyens de différenciation du produit?

4)

a) Quels sont les éléments sur lesquels peut porter une entente?

b) Quels sont les effets de cette entente sur les entreprises et sur les consommateurs?

Deuxième travail:

Toute inflation déforme en outre le partage en valeur du patrimoine national à l'avantage de propriétaires d'immeubles, de certains actionnaires de sociétés ou de détenteurs de fonds de commerce; au dépend de tous les habitants dont les avoirs consistent principalement en dépôts dans les caisses d'épargne ou les banques, ou en titres à revenus fixes. Elle lèse les salariés dont les rémunérations suivent toujours avec quelque retard la hausse du coût de la vie, ce qui multiplie les conflits sociaux.

...Les chefs d'entreprises, face aux incertitudes que cette dispersion des prix crée, ne peuvent plus se décider en faisant des calculs prévisibles sérieux, d'autant moins qu'ils pressentent que l'inflation, s'accompagnera tôt ou tard d'une baisese de la valeur de la monnaie sur le marché de change, donc d'une hausse des prix de leurs fourntures importées. Non seulement la production nationale souffre de ces incertitudes paralysantes, mais les citoyens qui en sont les victimes, ont de bonnes raisons de s'indigner, voire de se révolter.

J.M. Jeannenay

Questions:

1) L'inflation a ses bénéficiaires et ses victimes. Lesquels?

2) Comment l'inflation agit-elle sur le partage du patrimoine national?

3) Dans quelle mesure l'inflation influence-t-elle la production nationale?

Troisième travail:

Au début, la machine prend la place des travailleurs puisqu'elle est faite précisément pour cela. Mais il faut voir plus loin.

Premièrement, il faut fabriquer les machines. Pour: mettre au point et produire des machines, il faut des hommes: ingénieurs, bureaux d'études et de dessin, ouvriers qualifiés... Dans les effets de l'automatisation sur l'emploi, face à des emplois supprimés dans les secteurs qui s'automatisent, il faut compter les emplois créés pour concevoir et construire les automatismes et les robots.

Deuxièmement, la mécanisation plus poussée permet de fabriquer des grandes séries. (...)Au total, l'accroissement des ventes, compense largement l'effet de la mécanisation: il faut moins d'heures de travail pour fabriquer un objet, mais on fabrique plus d'objets. L'emploi est alors sauvegardé et le développement assuré.

En fin, le progrès technique donne en permanence naissance à de nouveaux produits. De nouvelles activités apparaissent pour répondre à de nouveaux besoins. L'emploi se développe ainsi grâce au progrès technique.

Source: M. Didier. Les règles du jeu. 1992

Questions:

1) Quel est le lien qui existe entre l'emploi et l'automatisation?

2) Dégagez les caractéristiques des emplois crées et supprimés par le progrès technique?

3) Expliquez comment l'investissement en automatisme assure le développement et conserve le niveau de l'emploi?

4) Les effets positifs de l'automatisation sur l'emploi peuvent-ils être contestés? Justifiez.

 

Corrigé

Premier travail:

1) Sur un marché d'oligopole de guerre, une forte concurrence sur les prix peut provoquer l'élimination des entreprises les moins compétitives. Si cette guerre continue, elle peut même supprimer toutes les entreprises pour ne laisser qu'une seule qui dominera effectivement le marché.

2) Dans le cas d'oligopole différencié et de concurrence monopolistique, les producteurs mènent une politique de différenciation du produit en vue d'obtenir la préférence des clients.

3) Différenciation objective: amélioration de la qualité, service après vente, ...

Différenciation subjective: image de marque, publicité, ...

4)

a) Le prix; quotas (quantité) ; partage géographique.

b) Les effets de l'entente: Les entreprises se partagent le marché et acquièrent une situation proche de monopole. Elles déterminent alors des prix plus élevés que ceux qui résulteraient du libre jeu de l'offre et de la concurrence. La conséquence en est la diminution du pouvoir d'achat du consommateur. C'est alors le consommateur qui paye les frais de cette entente.

Deuxième travail:

1) Bénéficiaires de l'inflation: détenteurs de revenus variable ou indexés sur la hausse des prix. Victimes: détenteurs de revenus fixes.

2) En situation d'inflation, le partage du patrimoine national se fait en faveur de certaines catégories: propriétaires d'immeubles, détenteurs de fonds de commerce, etc. car la valeur de leurs biens augmente. D'autres catégories voient leurs parts diminuées tels les salariés pour qui l'inflation diminue leur pouvoir d'achat.

3) L'inflation influence la production nationale dans la ~ mesure où elle provoque des incertitudes chez les chefs d'entreprises et risque de les amener à réduire leur production notamment en cas d'augmentation des prix des matières premières.

Troisième travail:

1) L'automatisation agit sur l'emploi: elle supprime certains emplois et entraîne ainsi la réduction des personnes employées par les entreprises. Elle crée aussi certains emplois, ceux liés à la conception, fabrication et l'entretien des machines automatiques.

2) Les emplois supprimés sont des emplois de faible r- qualification. Les emplois créés sont des emplois qui exigent des qualifications élevées, des emplois de conception, d'étude et de recherche, ..,

3) L'investissement en automatisme participe au développement. Ce qu'il engendre: gains de productivité, baisse du coût des produits, création de biens nouveaux, etc.

Quant à la conservation du niveau d'emploi, les emplois supprimés par l'introduction de l'automatisme sont compensés par l'apparition de nouveaux emplois liés au progrès technique.

4) Ces effets peuvent être contestés dans la mesure où l'automatisme peut supprimer plus d'emplois qu'il en crée. Le chômage ne cesse de croître en raison du licenciement de milliers de salariés.