SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité|Ressources Room|

Economie générale

Session exceptionnelle juin 98

Document1

Le marché marocain de la chocolaterie - confiserie est porteur et concurrentiel révèle une étude récente (mars 98) élaborée par le ministère du commerce de l'industrie et de l'artisanat. Pourtant, le taux d'utilisation de la capacité globale installée, soit 119 536 tonnes, atteint à peine 17, 62 %. Une sous utilisation due à l'insuffisance de la demande et à l’importance du coût de production, en raison de la taxation douanière élevée.

La production nationale des chocolats et confiserie s'est située, au cours des dernières années, autour de 430 millions de dirhams. Et la valeur ajoutée du secteur a atteint 105 millions de dirhams. La caractéristique de cette industrie est la concentration des unités et de la production à Casablanca. En effet, quinze entreprises sur les vingt et une existantes sont implantées dans cette ville. Elles produisent à elles seules plus de 97 % de la production totale de chocolaterie, Maghreb industries et Clark Gum Company Morocco.

.Autres caractéristiques du secteur, une consommation cyclique. Selon les professionnels, la consommation s'étale certes sur toutes l'année, cependant la demande grimpe au cours des fêtes de fin d'année, pendant cette .période, les industriels réalisent environ 80 % de leur chiffre d'affaires, avec un pic de 40 % pour les deux semaines ( entourant Noël et le jour de l'an. Malgré cela, les professionnels s'accordent à dire que la demande demeure insignifiante. En effet, le développement du marché chocolaterie - confiserie est freiné, au delà de la contrebande, par un problème de qualité et par l'application d'une fiscalité trop élevée sur les intrants et les emballages.

L'étude du ministère signale que le secteur est perturbé par une forte contrebande. Ainsi, les industriels soulignent l'abondance et l'inondation du marché par les produits introduits par la filière informelle.

Source: La vie économique du 03/04/98.

Travail demandé:

1) Définir les termes soulignés: le marché; la demande.

2) Quels sont les facteurs qui entravent le développement du secteur des chocolats au Maroc ?

3) Quel type de marché représente le marché de chocolaterie -confiserie au Maroc ?

4) Qu'est ce qu'un oligopole? Comment y sont fixés les prix? Donner des exemples.

Document2

Caractéristiques du chômage

Structure des chômeurs selon l'âge

,

Parts en pourcentage.

 

De 15 à 24 ans

46,6

De 25 à 40 ans

28,8

De 40 à 50 ans

11,7

De50 à 60ans

12,9

Total

100,0

Structure selon le niveau scolaire

 

Parts en pourcentage

 

Aucun

11,5

Primaire

42,8

Secondaire

22,9

Supérieur

8,5

Autres

14,3

Total

100,0

 

Structure selon les causes du chômage

 

Parts en pourcentage

Fermeture des entreprises

24,4

Arrêt d'une activité indépendante

6,8

Arrêt d'une activité saisonnière

4,3

Abandon d'un travail peu rémunéré

9,7

Fin de service civil ---

---

Fin d'étude ou de formation

13,1

Arrêt d'étude ou de formation

17,6

Atteinte de l'âge d'activité

12, 2

Autres

12, 3

Total

 

100,0

 

Travail demandé:

  • Caractériser chacune des trois structures.
  • Expliquer les caractéristiques observées.

Document3

Les produits ne sont pas homogènes: théorie de Chamberlin

Le point de vue de Chamberlin, c'est la remise en cause de l'hypothèse de l'homogénéité du produit. Dans la réalité, nous dit-il, les produits sont différenciés et chaque fabricant s'attache à pousser cette différenciation par des dépenses que Chamberlin qualifie de coût de vente (publicité, emballage.. promotion, ...). Cette stratégie de différenciation illustre une forme de concurrence qui joue en dehors du prix lui même. Les producteurs se battent entre eux à coût de publicité, de promotion, de différenciation de produit. Les campagnes périodiques d'enzymes .ou d'additifs divers dans les lessives nous fournissent un bon exemple de concurrence hors prix. Cette stratégie de diversification aboutit à ce que le producteur obtienne un certain pouvoir de monopole sur le produit qu'il commercialise : la marque, la couleur de l’emballage, les messages publicitaires, vont entraîner l'attachement d’une clientèle au produit considéré. Cette clientèle sera fidèle à cette marque, même si elle doit supporter certaine différence de prix par rapport aux produits concurrents. La différenciation du produit modifie par conséquent l’élasticité de la demande: une légère augmentation du prix, n'entraînera pas un effondrement de la demande. La fonction de la demande à la firme n'est donc pas horizontale (parfaitement élastique) comme dans le cas de la concurrence pure et parfaite. Elle est légèrement inclinée par rapport à l'axe des abscisses car il y a des acheteurs qui préfèrent acheter le produit de cette firme, même s'il est plus cher.

J-M Chevalie1; Introduction à l'analyse économique.

Travail demandé:

1)

a) Expliquer l'homogénéité du produit.

b) Quel est l'effet de ce principe sur la décision de l'acheteur?

2)

a) Qu'est ce que l'élasticité parfaite de la demande?

b) Quel est en est l'effet sur la décision du vendeur?

3)

a) Quel est le type de marché dont parle le texte?

b) En préciser les caractéristiques.

c) Citer des exemples.

4) Quel est, selon l'auteur, l'effet du manque d'homogénéité du produit:

-sur l'élasticité de la demande.

-sur le régime du marché.  

Corrigé

Premier travail:

1) -Marché; c'est le lieu (abstrait) où l'offre des vendeurs rencontre la demande des acheteurs et s'ajustent à un prix.

-Demande; elle exprime la quantité de biens ou services (ou capitaux) que les acheteurs sont disposés à acheter au prix du marché.

2) Insuffisance de la demande, importance des coûts, caractère cyclique de la consommation.

3) Marché oligopolistique

A Quelques vendeurs face à de nombreux acheteurs. Deux situations sont possibles:

-Oligopole sans accord, chaque entreprise peut influencer le marché de façon significative. Mais en général, le prix est fixé par l'entreprise leader, les autres sont appelées à s'aligner.

Deuxième travail:

l) -le taux de chômage touche les catégories les plus jeunes.

-La majorité des chômeurs ont le niveau primaire.

-Les causes qui génèrent le plus de chômeurs sont la fermeture des entreprises, l'arrêt et la fin d'étude ou de formation.

2) -La population marocaine est très jeune, il est donc tout à fait naturel que les jeunes soient le plus touchés par le phénomène du chômage.

-La majorité des enfants scolarisés quittent l'école au cours du cycle primaire et se trouvent à l'âge d'activité au chômage.

-Les causes peuvent être liées à la conjoncture et au malaise de la vie économique au Maroc.

Troisième travail

1)

a) Le produit est parfaitement .identique

b) seul le produit détermine la décision d'achat.

2)

a) une faible variation des prix entraîne une grande variation de la quantité demandée.

b) La demande élastique constitue une limite à la fixation des prix par le vendeur.

3)

a) La concurrence monopolistique

b) L'atomicité: existence de grand nombre de vendeurs face à un grand nombre d'acheteurs.

La viscosité: le consommateur se trouve attaché à certaines marques en raison de la politique de différenciation de produit menée par le fabriquant.

c) Le marché de la patte dentifrice.

Le marché de produits cosmétiques.

4)

-Sur l'élasticité de la demande, la demande devient moins élastique.

-Sur le régime de marché, le marché tend à devenir de monopole.