SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité|Ressources Room|

Economie générale

Session normale juin 99

Document 1

Les crèmes glacées: une chaude concurrence

Les marocains consomment 150 ml de glace par habitant et par an, ce qui est peu par rapport aux tunisiens et négligeable devant ce que consomment les américains, La consommation de glace reste limitée par un achat impulsif et une saisonnalité pénalisante.

Quatre fabricants se partagent le marché des glaces industrielle ; Pingouin, produit depuis 1950 des crèmes glacées sous sa propre marque et sous licence les crèmes, Gervais et Miko ; elle vend pas moins de 54 références déclinées en 18 parfums. Elle s'accapare 70 % du marché (70 % des quantités écoulées),

Yasmina, installée depuis plus de 5 ans, produit ses propres marques, mais ne semble pas très connue par le grand public.

Henry's, le biscuitier au nom célèbre s'est lancé dans l'aventure: depuis 1996 avec un investissement, de 60 millions de Dh Actuellement, c'est la troisième t campagne pour le biscuitier qui détient 12 % du marché.

Nestlé, la firme suisse aux multiples activités agro - alimentaire, commercialise déjà depuis longtemps ses glaces sur l'Europe. En 1997, elle a attaqué le marché marocain avec des glaces d'importation. En un an, sa part du marché a atteint 5 %.

Enfin, les fabricants artisanaux, très nombreux, se partagent 8 % du marché qui restent.

Chaque producteur ou vendeur a un positionnement propre. Pingouin, adopte une stratégie, de diversification: glaces pour tous les goûts et pour toutes les bourses; Henry's adopte une stratégie de suiveur, mais reste en deçà de Pingouin en matière d’image de la gamme. Nestlé suit sa propre stratégie et domine par la qualité (glace de l'extrême). Enfin, Yasmina avec une stratégie de focalisation par les bas coûts se positionne comme la glace du démuni.

Les facteurs de la concurrence sont nombreux: La maîtrise de la production (réponse rapide au marché), la maîtrise du réseau de distribution et enfin la communication qui emprunte les supports classiques et reste essentielle pour un produit très sensible au marketing.

Source. Le Journal du 29.6.1998.

Travail à faire:

1) Expliquer l'expression soulignée du titre.

2) Calculer la part de l'Entreprise Yasmina dans le marché marocain. Pour ce faire, reproduire et compléter le tableau suivant:

Entreprise

 

Part du marché des crèmes glacées au Maroc

PINGOUIN

 

HENRY’S

 

YASSMINA

 

NESTLE

 

Producteurs artisanaux

 

 

3) Relevez du document trois caractéristiques du marché des crèmes glacées au Maroc.

4)

a - Préciser le régime du marché marocain des crèmes glacées.

b -Justifier.

c -Quelles est la base de différenciation du prix sur ce marché

5) Expliquer les facteurs de la concurrence précisés dans le texte.

Document n° II

Prix (cours) de l'action "BANQUE COMMERCIALE DU MAROC" (BCM), quantités offertes ~t demandées pendant la journée du 16.4.99 -Bource des valeurs de Casablanca -.Marché secondaire des valeurs mobilières.

 

Prix (cours l’action BCM) en dh

 

 

986

 

988

 

990

 

992

 

994

 

Quantités offertes (nombre d’actions)

 

3000

 

3400

 

3500

 

3600

 

4000

 

Quantités demandées (nombre d’actions)

 

4000

 

3600

 

3500

 

3200

 

3000

 

Remarques

-Les données sont imaginées à partir de données réelles (Economiste du 16.4.99).

-Les titres offerts sont détenus par des propriétaires qui ne sont pas nécessairement nombreux, il peut y avoir concentration de titres dans un petit nombre de mains, etc.

-Les prix sont affichés ou communiqués régulièrement au cours de la séance de bourse;

-La bourse s'apparente à une situation de concurrence pure et parfaite, sachant qu'il y a, théoriquement, autant de marchés que de produits (titres: actions BCM, actions BMCE etc.

-La conception de l'exemple peut ne pas cadrer avec l'organisation et les pratiques réelles de ce marché boursier, etc.

Travail à faire:

6) Sur la base du document II:

a -Préciser comment varie l'offre par rapport au prix (cours) du marché. b -Même question pour la demande.

7) a -Calculer l'élasticité -prix l'offre pour les prix suivants: Pl = 986 dh (le plus bas) et P2 = 994 dh. (Le plus élevé). .

b -Conclure.

8) Le marché de la bourse (Actions BCM) vérifie-t-il les conditions suivantes de la Concurrence Pure et Parfaite :

- Ia transparence; - l'atomicité; -l'homogénéité du produit?

Document n° III

Travail à faire:

9) Expliquer les expressions soulignées. (Doc III). .

10) Lire l'évolution de l'indice du coût de la vie au Maroc entre mars 1993 et mars 1998.

11) L'inflation observée entre mars 1997 et mars 1998 au Maroc est-elle d'origine monétaire? Justifier

12) Une désinflation est observée entre mars 1995 et mars 1997. Préciser:

a -un effet pour le consommateur,

b -un autre pour l'entreprise.

Document n° IV

Mr. Alioua, toujours rassurant, a mis l'accent sur les spécificités du chômage qui nécessite une stratégie propre. "Il faut s'interroger sur les origines du chômage au Maroc avant de pouvoir prendre des mesures", note-t-il. La situation actuelle où le taux du chômage tourne autour de 16 à 18 % est jugée critique.

Mr. Alioua explique cette situation par trois principales raisons:

-en premier lieu, le déséquilibre né du faible investissement. Les années 80 ont été caractérisées par le Plan d'Ajustement structurel (P.A.S). L'Etat qui était un grand investisseur et employeur(employant les 2/3 des diplômés tous les uns) avait

connu des difficultés budgétaires. Durant la période du P.A.S, le nombre de chômeurs s'est multiplié par 13.

-Ensuite, le dysfonctionnement dû à l’inadéquation, entre l'offre et la demande. Beaucoup de filières de ; formation ne sont plus adaptées au contexte de, l'entreprise.

-Enfin le rôle limité de l'intermédiation en matière d'emploi.

.

.Source. L'Economiste du 14,12.98,

 

Document n° V

 

Certes, la problématique du chômage est essentiellement économique. Elle ne peut être résolue que par une croissance élevée à même d'absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail ainsi que le stock cumulé au fil des années.

Source. L'Opinion du 9.5,1999

 

Travail à faire:

13)

a -que signifie l'expression soulignée? (Doc IV)

b -Dégager du document IV l'importation du chômage au Maroc.

c -Les causes du chômage précisées dans les documents IV et V sont-elles les seules? Sinon, faire état d’une autre.

14) D'après les connaissances personnelles et les documents IV et V dire quelles sont les deux causes majeures ~ du chômage au Maroc.

15) Relever du document IV les propres qualifiant le chômage frictionnel.

 

Corrigé

1) Chaude concurrence: concurrence acharnée, par tous les moyens possibles (surtout par la qualité pour notre l cas, mais peut aussi être menée au moyen des prix).

2) Parts du marché:

PINGOUIN 70 % HENRY'S 12 %

YASMINA 05 % NESTLE 05 % Autres 08 %

3) Traits du marché des crèmes glacées:

- marché saisonnier;

- Faiblesse de la demande (liée à celles des revenus)

- petit nombre d'offreurs et grand nombre de demandeurs

- marche largement urbain.

4)

a- Il s'agit d'un marché oligopolistique.

b -Quatre grands producteurs -distributeurs face à un grand nombre de demandeurs.

c -Le prix se justifie par la qualité.

5) La maîtrise de la production et celle du réseau de distribution permettent de répondre rapidement à la demande qui peut se manifester à tout moment.

-La communication permet d'informer le consommateur et de l'attirer par divers moyens et de faire ainsi la différence avec les concurrents.

6)

a -Suivant l'exemple, l'offre des titres augmente avec l'augmentation du prix du marché.

.b -Alors que les quantités demandées diminuent avec l'augmentation du prix.

7)

a -Elasticité de l'offre:

«4000 -3 000) /3 000)/«994 -9R6) /986) = 41,08.

b -Offre largement élastique en fonction du prix. En effet, pour une variation du prix de 1, l'offre varie de 41,08 fois.

8) Ce marché boursier:

-ne vérifie pas l'atomicité: des titres peuvent être concentrés dans un petit nombre de mains et il peut y avoir des ententes entre les demandeurs pour influencer les prix.

-Vérifie en quelque sorte la transparence: prix affiché, aussi les quantités offertes et demandées etc.

-Vérifier l'homogénéité du produit: un seule nature du titre (BCM).

9) -Inflation: hausse durable et entretenue du niveau général des prix.

-Indice du coût de la vie: au Maroc, cet indice mesure la variation relative des prix, de 385 articles destinés à la consommation finale, dans l'espace et dans le temps.

10) Cette évolution connaît trois phases:

-Phase 1 : de mars 1993 à 1995 : hausse continue (de 3,7 % environ à 6 % environ). -Phase II : de mars 1995 à 1997 : chute de l'indice.

-Phase III: de mars 1997 à mars 1998: la hausse se rétablit (+ 3 % environ).

11) -Elle n'est pas d'origine monétaire puisque le taux d'accroissement de la masse monétaire s'est ralenti (7,9 à 6 %). C'est plutôt le déséquilibre sur le marché des aliments.

12) -Effet pour le consommateur: amélioration de son pouvoir d'achat. ] -Effet pour l'entreprise: -baisse de recettes si ses prix baissent;

1 -diminution des charges si les prix concernés sont ceux des matières premières et autres.

13)

a -Chômage: situation de déséquilibre sur le marché du travail: Excès d'offre de travail par rapport à la demande.

b -Importance du chômage au Maroc: taux du chômage se situant entre 16 et 18 %.

c -Non, il y a d'autres causes, notamment; la croissance démographique, le progrès technique.

14) Causes majeures du chômage au Maroc:

-faiblesse de l'investissement aussi bien public que privé.

-la pression démographique (non maîtrise de la croissance démographique) ;

15) "Dysfonctionnement dû à l'inadéquation entre l'offre et la demande".