SECTION SCIENCES ECONOMIQUES

 

Menu Section Sciences Economiques

| Mathématiques financières| | Economie générale | | Economie et organisation des entreprises
Statistiques| | Droit| | Comptabilité| Ressources Room|

Economie générale

Document 1 :

Dans une exploitation agricole, 60 hectares cultivés par deux salariés agricoles ont permis de récolter, au cours de l’année 1995, 2700 quintaux de blé. Chaque salarié a travaillé environ 450 heures.

Au cours de l’année suivante, 1996, la récolte s’est élevé à 2560 quintaux pour un travail global de deux salariés de 800heures.

Travail à faire :

  • Calculer pour les années 95 et 96 la productivité du travail.
  • Calculer en pourcentage la variation de productivité constatée.
  • Interpréter les résultats obtenus en comparant la variation de la production et celle de la productivité
  • Citer les principales sources de gain de productivité.

 

Document 2 :

Mobiles d’épargne

L’épargne dépend de facteurs objectifs et facteurs subjectifs. Il convient donc de distinguer, d’une part, les déterminants du taux et du volume d’épargne et, d’autres part, les raisons subjectifs qui, dans un contexte économique, social et culturel donné, conduisent un individu à épargner.

…Parmi les facteurs déterminants le volume et le taux d’épargne, on relève généralement le niveau et le taux de croissance du revenu et la structure par âge de la population. On évoque aussi le système de sécurité sociale existant et autres services collectifs fournis par l’Etat.

…Les mobiles subjectifs de l’épargne sont de quatre types : rendement et spéculation, précaution et sécurité alimentaire, maintien de solidarités sociales et volonté de réaliser un projet.

Source : mobiles d’épargne et différents types d’épargnants. Annales marocaines d’économie n°17.

Travail à faire :

  • Expliquer les expressions soulignées.
  • Comment déterminer le taux d’épargne ?
  • En quoi le niveau et le taux de croissance du revenu peuvent-ils influencer l’épargne ?
  • Quelles sont les affectations possibles de l’épargne des ménages ?

 

Document 3 :

Structure et évolution de la masse monétaire

 

 

En millions de DH

Variation

En %

95/94

Structure en %

1994

1995

1994

1995

Monnaie fiduciaire

Monnaie scripturale

41107

?

43261

?

?

?

?

?

?

?

Disponibilité monétaire

Quasi-monnaie

?

45958

?

50552

?

?

?

?

?

?

Total de la masse monétaire

174242

186516

?

?

?

Source : rapport Bank Al Maghreb 1995.

 

Travail à faire :

  • Compléter le tableau ci-dessus et interpréter les résultats obtenus.
  • Quel est le critère de distinction entre les disponibilités monétaire et la quasi-monétaire ?
  • De quoi se compose la quasi-monétaire ?

 

Corrigé

Documents 1 :

Productivité du travail =production totale / quantité du facteur travail

- Productivité en 95 = 2700/900 = 3qx /h

- Productivité en 96 = 2560/ 800 = 3.2qx /h

2) Variation de la productivité en % :

(3,3 – 3) x 100/3 = 6,67%

il s’agit d’un gain de productivité.

3) Variation de la production :

(2560 – 2700) x 100/2700 = -5,18

4) Principales sources de gain de productivité :

- Progrès techniques

- Qualification des travailleurs

- Amélioration des conditions de travail

- Meilleur organisation de travail.

Document 2 :

1) – Recherche de profit en prenant des risques.

- Epargne faite pour réaliser des projets : construction de logements, création d’entreprise, par exemple.

2) Taux d’épargne = (épargne brut / revenu disponible brut) x 100

3) – Niveau du revenu : plus le revenu est élevé, plus il permet de satisfaire les besoin primaires, le supplément peut être épargné.

- Taux de croissance du revenu : plus ce taux est important, plus il a de chance d’épargner.

4) Affectations de l’épargne des ménages :

-Thésaurisation

-Placement

-Investissement

Document 3 :

  • structure et évolution de la masse monétaire

 

En millions de DH

Variation

En %

95/94

Structure en %

1994

1995

1994

1995

Monnaie fiduciaire

Monnaie scripturale

41107

87177

43261

92703

+5,24

+6,33

23,59

50,03

?

?

Disponibilité monétaire

Quasi-monnaie

128284

45958

135964

50552

+5,98

+10

73,62

26,36

72,90

27,10

Total de la masse monétaire

174242

186516

7,04

100

100

 

La masse monétaire a augmenté de 7,04 % en 95 par rapport à 94. la quasi-monnaie étant la composante qui a enregistré la plus forte hausse 10%. Quant à la structure de la masse monétaire, elle est composée pour la moitié de la monnaie scripturale, l’autre moitié étant partagée de manière égale entre monnaie fiduciaire et quasi-monnaie.

2) La distinction est basée sur la durée nécessaire pour disposer de liquidité ; pour les disponibilités monétaires, c’est la liquidité immédiate, pour la quasi-monnaie, il faut un certain temps pour en disposer.

3) Les dépôts à termes.

Les comptes sur carnets.

4) – Avoirs extérieurs

- Créances sur le trésor

- Créances sur l’économie