Tronc commun   |  Première année |  Deuxième année

 
 


Antigone, par Madariss.

Texte:

Les gardes sont sortis, précédés par le petit page.

Créon et Antigone sont seuls l'un en face de l'autre.

 

Créon:

Avais-tu déjà parlé de ton projet à quelqu'un ?

Antigone

Non.

Créon

As-tu rencontré quelqu'un sur ta route?

Antigone

Non, personne.

Créon

Tu en es bien sûre?

Antigone

Oui

Créon

Alors, écoute: tu vas rentrer chez toi, te coucher, dire que tu es malade, que tu n'es pas sortie depuis hier. Ta nourrice dira comme toi. Je ferai disparaître ces trois hommes.

Antigone

Pourquoi? Puisque tu sais que je recommencerai.

Un silence. Ils se regardent.

Créon

Pourquoi as-tu tenté d'enterrer ton frère?

Antigone

Je le devais.

Créon

Je l'avais interdit.

J. Anouilh, Antigone, édition la table ronde.

Compréhension et langue:

1) Situez le passage dans l'œuvre.

2) Dans un bref paragraphe, présentez le dramaturge.

3) Comment appelle-t-on ce qui est écris en italique? A quoi servent-elles?

4) L'expression " l'un en face de l'autre " donne une idée sur un climat :

  1. d'amitié?
  2. de confrontation?
  3. de neutralité?

Choisissez la bonne réponse.

5) Lequel des deux personnages parle le plus et pourquoi?

6) Quel argument Antigone présente-t-elle pour justifier son acte

7) Dans la phrase "Alors, écoute : tu vas ….." le terme "alors" annonce-t-il:

  1. une conclusion?
  2. une conséquence?

8) Quel caractère d'Antigone est souligné dans cette scène?

9) Mettez au discours indirect la phrase suivante:

" As-tu rencontré quelqu'un sur ta route?" demanda Créon.

10) Remplacez dans la scène une expression de l'obligation par une autre.

 

 

Corrigé

 

 

 

Antigone/ Créon 

1) Il s'agit du nœud. Antigone a tenté une deuxième fois d'enterrer son frère Polynice, les gardes l'ont surprise en flagrant délit. Ils l'emmenèrent devant le roi Créon , son oncle.

2) Jean Anouilh est un cinéaste et dramaturge français. Il est né en 1910 à Bordeaux. Il a fait ses études de droit à Paris, puis a travaillé dans la publicité avant de devenir le secrétaire de Louis Jouvet, en1928. C'est une rencontre décisif, il se consacre au théâtre et écrit l'Hermine (1932), le voyageur sans bagages (1937), Antigone en 1944. Il mourut en 1987, à l'age de 77ans

3 ) Ce sont des didascalies ou indications scéniques qui servent à nous informer sur les personnages, leurs déplacements, leurs geste; le décor….

4) face à face = 2 /confrontation

5) C'est Créon qui parle le plus dans ce passage, il tente de dissuader Antigone d'enterrer son frère; c'est-à-dire qu'il essaie de la convaincre de ne pas enterrer son frère..

6) Elle le fait par devoir.

7) une conclusion puisqu'on a plusieurs répliques qui mènent à cette conclusion pas une simpleconséquence.

8) Son entêtement.

9) Discours indirect:

Créon lui demanda s'il avait rencontré quelqu'un sur sa route.

10) je le devais= il le fallait.


Antigone de Jean Anouilh || La boîte à merveilles d’ Ahmed Sefrioui || Salle du régional || Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo